Réseau du CEPS

  • Le Réseau d’Oléoducs en Centre-Europe (Central Europe Pipeline System (CEPS)) est le réseau d’oléoducs multi-produits transfrontalier le plus long de l’OTAN. Il traverse les Nations hôtes que sont l’Allemagne, la Belgique, la France, le Luxembourg et les Pays-Bas, et s’étend sur plus de 5314 km. Avec ses 35 dépôts, sa capacité de stockage dépasse 1 million de m3.
  • Le CEPS fait partie du Réseau de pipelines de l'OTAN (NATO Pipeline System (NPS)). Le NPS est constitué de dix systèmes de distribution et de stockage militaires distincts qui traversent treize Nations hôtes. Le Comité OTAN des produits pétroliers (NATO Petroleum Committee (NPC)) est le principal organe consultatif de l’OTAN en matière de soutien logistique aux forces de l’Alliance pour tout ce qui concerne les produits pétroliers, notamment le NPS, les autres installations pétrolières et le matériel de manutention. Le NPC agit au nom du Conseil de l’Atlantique Nord (North Atlantic Council (NAC)), en consultation étroite avec les Autorités militaires de l’OTAN (NATO Military Authorities (NMA)), les agences de l’OTAN, d’autres comités principaux de l’OTAN et d’autres organes militaires et civils, en vue de satisfaire les besoins en produits pétroliers de l’OTAN en temps de paix, de crise ou de guerre, notamment en cas d’opérations expéditionnaires.
  • Le plus gros volume de transport militaire fourni par le CEPS est destiné aux États-Unis, plus particulièrement aux bases aériennes militaires de Ramstein et Spangdahlem en Allemagne. Le CEPS livre également des quantités importantes de carburant à des aéroports civils, et constitue le principal fournisseur de carburant de plusieurs grands aéroports, tels que ceux d’Amsterdam, de Findel, de Frankfurt, de Köln-Bonn, de Zaventem et de Zürich. En effet, le CEPS livre plus de 50 % des volumes de carburéacteur de ces aéroports, et ce chiffre peut monter jusqu’à 90 % voire 100 % pour certains d’entre eux. Il convient de noter que ces livraisons, qui relèvent de la sécurité des stocks stratégiques, sont menées à bien tout en garantissant la capacité militaire (clause de priorité militaire).

HISTORIQUE

Le Réseau d'Oléoducs en Centre-Europe (Central Europe Pipeline System (CEPS)) peut être considéré comme le lointain héritier de PLUTO (Pipeline Under The Ocean), oléoduc mono-produit posé sur le fond de la mer par les Alliés occidentaux au cours du débarquement en Normandie. Quatre-vingt-dix jours après le 6 juin 1944, 400 000 véhicules avaient été approvisionnés en carburant. À la fin de la campagne, on en comptait 700 000. La démonstration de l'utilisation des oléoducs en appui des opérations militaires était faite.

Le CEPS a été conçu pour le transport, le stockage et l'approvisionnement en carburant des bases aériennes de l'Alliance en Centre-Europe. Sa construction a commencé au début des années 1950. Il s'est progressivement étendu par la construction de lignes, se ramifiant loin en Allemagne pour ravitailler les Forces alliées. Depuis les années 1960, les capacités de transport, de stockage et de livraison offertes par le Système sont également proposées aux clients non militaires. Aujourd'hui, dans les zones desservies par le CEPS, la plupart des fournisseurs importants et des grands consommateurs (tant militaires que civils) de produits pétroliers lui sont physiquement connectés.

La fin de la guerre froide en 1989 a conduit l'OTAN à restructurer le Réseau. Les installations devenues inutiles ont été désactivées tandis que la capacité de transport était renforcée. Depuis lors, le CEPS n'a cessé d'être rationalisé et modernisé afin de pouvoir fournir un support logistique économique et de premier ordre aux clients militaires et non militaires.