Lancement de la troisième et dernière phase du projet de destruction de pesticides et de produits chimiques dangereux en Moldavie

8 août 2013


La troisième étape du projet portant sur la destruction de pesticides et de produits chimiques dangereux en République de Moldavie dans le cadre de fonds d'affectation spéciale du Partenariat pour la paix a été officiellement lancée le 9 juillet 2013 à Chisinau.

L'événement s'est déroulé en présence de représentants de la Moldavie, des États contributeurs et des organisations participant à la mise en œuvre du projet, soulignant ainsi l'importance qu'il revêt. La délégation se composait notamment de M. Vitalie Marinuta, ministre de la Défense de la Moldavie, de S.E.M. Gabor Iklody, secrétaire général adjoint de l'OTAN pour les défis de sécurité émergents, de S.E.M. Marius Gabriel Lazurca, ambassadeur de Roumaine en Moldavie, et de M. Bulent Tüdes, gestionnaire du Bureau de programme "services généraux" à la NSPA.

Le ministre moldave des Affaires intérieures, M. Dorin Recean, et le ministre adjoint de l'agriculture et de l'industrie alimentaire, M. Viorel Gotu, ainsi que les ambassadeurs des pays contributeurs et d'autres représentants officiels du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ont également assisté à la cérémonie, dont les médias nationaux et internationaux se sont faits l'écho.

Depuis 2001, la NSPA remplit avec succès le rôle d'agent d'exécution en Moldavie, où elle a mené à bien les deux premières phases du projet en effectuant l'analyse chimique ainsi que le reconditionnement et le transport des pesticides vers quinze sites de stockage spécialement construits à cet effet.

Ce travail a permis de préparer la dernière phase – cruciale – qui concerne le transport de 1 269 tonnes de pesticides et de produits chimiques dangereux vers la Pologne où ils seront incinérés, ce qui marquera une nouvelle victoire importante dans la lutte que la Moldavie mène en faveur de la protection de l'environnement. Le coût total de cette phase du projet est estimé à MEUR 2,2 et il est prévu que de nouveaux donateurs contribuent à son financement.

"La réussite de ce projet de destruction de pesticides et de produits chimiques en Moldavie est le fruit de la bonne coopération qui existe entre la Moldavie, l'OTAN et les pays donateurs. Nous collaborons dans le but de préserver l'environnement et d'offrir de meilleures conditions de vie à la population moldave", a déclaré S.E.M. Iklody, soulignant la contribution essentielle de la coalition pour atteindre ces résultats importants. M. Marinuta déclarait en parallèle : "Ce projet est un exemple de la coopération étroite qui existe entre l'OTAN et la République de Moldavie dans le domaine non militaire".

Il est prévu que ce projet s'achève en décembre 2014.