Mauritanie - Soutien à la réintégration du personnel militaire dans la vie civile – Emploi garanti pour 250 stagiaires

19 juillet 2012


Dans le cadre du lancement du volet «soutien à la réintégration du personnel militaire dans la vie civile» du Projet de fonds d’Allocation Spéciale de l’OTAN en Mauritanie, une cérémonie d’ouverture de stages de formation qualifiante a été organisée le 18 Juin 2012, au CFTAN (Centre de Formation Technique de l’Armée Nationale) à Rosso.

Présidée par le Général de Brigade Mohamed Ould Znagui, Chef d’Etat-Major National Adjoint de l’Armée Nationale, cette activité s’est effectuée en présence du Coordinateur National du Projet, le Colonel Mohamed Cheikh Ould Cheikh Ould Boide, du Waly du Trarza (gouverneur de Région), du chef de projet de la NAMSA, le Dr Frederic Peugeot, des Attachés de Défense des USA, de l’Espagne et de l’Italie (pays chef de file), des présidents des Associations des Anciens et Retraités des forces armées et de sécurité ainsi que nombre de notabilités civiles et militaires.

Au cours de la cérémonie, les représentants des anciens militaires et retraités des forces armées et de sécurité ont fortement exprimé leur remerciement et leur reconnaissance au Président de la République Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz et à son Gouvernement, et ont salué l’exemplarité de ce modèle de partenariat réussi qu’entretient la Mauritanie avec l’OTAN.

Le programme de formation qualifiante inscrit au Projet de fonds d’Allocation Spéciale de l’OTAN en Mauritanie, comporte deux sessions de 3 mois chacune de 125 stagiaires les cinq filières professionnelles: menuiserie, maçonnerie, soudure, plomberie et électricité bâtiment.

En sus de l’aide financière apportée pour la mise en œuvre des stages, le volet qui démarre, a également consisté au renforcement des capacités d’accueil du Centre de Formation par la construction de deux dortoirs de 125 lits et d’un réfectoire avec dépendances; le tout équipé de mobilier idoine: literie, armoires individuelles et équipements de réfectoire.

La première session compte 74 anciens militaires et 51 militaires d’active sur le point de regagner les foyers.

La deuxième session qui commencera en septembre prochain, verra l’association à l’expérience des personnels des autres corps de sécurité, notamment Gendarmerie et Garde Nationale.

Ce volet au bénéfice des personnels retraités des forces armées et de sécurité marque une étape importante dans la relation entre les anciens et retraités de l’Armée Nationale et l’institution militaire, participant ainsi au renforcement du lien armée –nation.

La justesse et la pertinence de l’innovation basée sur le volontariat, amènent déjà, les autorités compétentes à son institutionnalisation, au-delà du Projet.

Avec l’annonce au cours de la cérémonie d’une garantie d’emploi dans les secteurs des entreprises publiques ou des chantiers du Génie Militaire à la fin de la formation, une perspective prometteuse s’ouvre désormais à ces anciens militaires.